Biographie

Ecrivain, oui, mais aussi professeur, passionnée de littérature, amoureuse des jardins à l'anglaise, de la nature et des grands espaces.

C'est pourquoi, j'ai choisi de m'installer en  Haute Auvergne  pour poursuivre mon travail d'écriture.

Admiratrice des "grandes dames du crime" comme Agatha Christie, Patricia Wentworth ou Patricia Mac Donald, j'essaie de retracer cette atmosphère si particulière dans mes romans avec des personnages forts et  attachants et des intrigues diaboliques.

Mes histoires sont des fictions ancrées dans le présent qui s'inscrivent pour la plupart dans ce territoire si fort du Cantal.

C'est cela qui leur apporte une véritable authenticité, car pour moi le terroir n'est pas passéiste et doit obligatoirement se conjuguer aussi au temps présent.

Romans policiers,romans du terroir donc mais  surtout, romans psychologiques.

Car l'intrigue sert toujours de prétexte à faire passer d'autres messages comme celui de l'absence, de la douleur de la disparition, et du lien indestructible entre les mères et leurs enfants.

Car j'ai perdu ma fille Claire, que cette perte traverse mon écriture et la rend plus vraie et plus proche de mes lecteurs.

C'est aussi elle qui toujours m'inspire, me guide et me pousse à me dépasser...

Commentaires (4)

1. Beaucher Anne-Marie 20/08/2018

Bonjour ma chère Sylvie,
Je suis encore confuse par le mail que je t'ai envoyé, il y a déjà un moment.
Je n'avais pas tout lu ta présentation et en me relisant, j'ai pensé qu'il fallait toujours bien approfondir le message de l'autre, pour éviter des énormités.
Sache que j'ai perdu il y a un an mon compagnon, Jean-Pierre qui après un combat de 5 ans contre un cancer, s'est éteint. Difficile à faire ce long travail de deuil, dont on nous parle !!!
J'aurais beaucoup à te dire, notamment sur mes enfants : aucun marié et pas de petits enfants. C'est ainsi.
Je serai ravie de t'entendre pour échanger, notamment pour moi, ce qui remplit ce temps libéré de la retraite, que je consacre principalement au bénévolat.
Toute mon affection.
Anne-Marie (02 98 02 60 59-( 06 41 55 17 15)

2. bochaton lucette 15/06/2016

Bonjour, Il y a 2 ans, nous étions en cure à Chaudes Aygues quand nous sommes tombés sur 2 de vos livres que nous avons fort appréciés. Étant la présidente d'une petite bibliothèque, j'ai essayé de vous joindre mais je n'ai jamais pu trouver votre téléphone ni votre site,et ces jours... sur une revue " pleine vie" chez un médecin, je découvre votre site et m'empresse de vous contacter : tous les ans nous organisons une pause café dédicace fin Janvier avec quelques auteurs régionaux qui présentent leurs livres et nous en choisissons un pour animer, lire des passages de son livre, parler d'un livre en particulier...Bien sûr, nous sommes dans la Drôme à la Motte de Galaure, dans la vallée du " palais du facteur Cheval " peut être connaissez vous ? C'est un peu loin de chez vous mais j'ai beaucoup aimé vos livres et je me permets de vous inviter à notre manifestation si vous êtes intéressée par cet échange. Voici mon numéro de téléphone 0677431807 et je vous remercie de me contacter. cordialement. LUCETTE BOCHATON

3. Beaucher Anne-Marie 09/06/2016

Bonjour ma chère Sylvie,

Stupéfaite par ton parcours, que j'ai découvert sur Internet,je me pose mille questions !!!
Pourquoi a-elle quittée sa région, où elle semblait heureuse ???
Pourquoi n'enseigne-t-elle plus??
Pourquoi ce choix pour d'écrire des livres mystérieux pour les jeunes, qu'elle exploite désormais ??
Pourquoi cette région ??
Un grand mystère!!!!!!
J'ai le souvenir de te voir rentrer dans ma classe, où tu étais ma stagiaire, intimidée et interrogative, sur ce que tu devrais assumer.
Bref, je suis admirative de ton courage, pour changer de cap et t'épanouir dans tes jardins secrets.
J'espère voir l'opportunité de converser avec toi et connaître le parcours de tes deux enfants.
Ma plus grande amitié.
Anne-Marie Beaucher 0641551715

4. Rebaudières, Madeleine 25/04/2013

Bonjour,
Je suis tombée par le plus grand des hasards (dans un cinéma parisien où l'on peut déposer ou prendre des livres à volonté) sur votre ouvrage Les justicières de Saint Flourque j'ai pris instinctivement, car mon père est né et a vécu son enfance à Laveissenet sur la planèze, j'y ai passé mes vacances d'été, enfant et adolescente, (j'ai 70 ans) et j'adore ces paysages.Je ne lis jamais de polar, j'ai été tenue en haleine par votre roman au point de passer une nuit blanche angoissante et finalement apaisée, je tremblais pour Joséfa et les autres personnages. Votre roman est terrible ! Je comprends mieux aujourd'hui en apprenant que vous avez perdu votre fille Claire.
je vous dis toute mon admiration, avec mes meilleurs sentiments,
Madeleine Rebaudières

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site